Buzz
Publié le - 1011 v. -

Comment soigner la dermite estivale de son cheval ?

La dermite estivale récidivante des équidés (DERE) ou dermatite est une allergie ou encore une inflammation du derme, considéré comme la couche profonde de la peau recouverte par l’épiderme, due à une hypersensibilité aux piqures de culicoïdes, qui sont de très petits insectes que l’on retrouve dans les zones montagneuses ou venteuses. Les piqures sont récurrentes vers la fin de l’automne, c’est-à-dire pendant les périodes chaudes et humides.


Quelques symptômes visibles de la dermite estivale

Les démangeaisons engendrées par ces piqures d’insectes incitent l’animal à se gratter jusqu’à s’infliger des écorchures qui à leur tour peuvent s’infecter. Certains sujets sont plus sensibles que d’autres et on peut donc remarquer ces symptômes pendant toute l’année. De plus, quelques signes d’allergie se font tout de suite remarqués après les piqures, notamment la crinière, la queue, les oreilles, la tête sont écorchées par le grattage, les crins sont ainsi souvent cassés. L’insistance des frottements conduit à une apparition de plaies suintantes puis sanguinolentes jusqu’à l’ulcération. La peau s’épaissit et les poils ne poussent plus régulièrement.


Quelques bonnes pratiques pour éviter ou soigner la dermite estivale de votre cheval

De nos jours, il n’existe pas vraiment de traitement en tant que tel pour éradiquer la dermite cheval. Nous pourrons peut-être proposer quelques bonnes pratiques pour éviter le contact entre l’animal et l’insecte ou pour soulager votre cheval afin de limiter l’extension des lésions. Il faut notamment agir sur les conditions de détention du cheval, sur des soins quotidiens en appliquant des solutions calmantes ou antiseptiques sur les plaies. Appliquez un shampoing adapté et désinfecter régulièrement les bâtiments. Evitez surtout les sorties aux heures ou sur des lieux où les insectes sont nombreux.